Back to Frontpage [ Visit the old site ] contact@ifp-fip.org
Nouvelles |

Renforcer la coopération parmi les OSC pour atteindre les ODD (objectifs de développement durable) – article basé sur l’atelier de SDG Watch sur la création de réseaux d’OSC en lien avec les ODD – 20 mars, Bruxelles)

Avec l’Agenda 2030 et l’approche universelle des ODD, la coopération parmi les OSC est devenue plus importante que jamais. L’ordre du jour conjuguant des thèmes environnementaux, sociaux, économiques et autres sujets de plus grande ampleur, incite à un changement politique à l’échelle locale, nationale et internationale, les OSC devant trouver de nouveaux moyens pour établir des partenariats et échanger. Cette situation soulève à la fois les possibilités d’approches politiques globales et innovantes ainsi que la difficulté à trouver des priorités communes et à mettre en place des stratégies de mobilisation. À l’ordre du jour intergouvernemental, la responsabilité principale de la mise en œuvre des ODD qui relève des gouvernements.

Par ailleurs, le changement politique nécessite la légitimité de la communauté. Afin d’exercer une pression de manière efficace sur les gouvernements pour qu’ils mettent en place les ODD, il est essentiel de rendre les ODD pertinents auprès du public. Dans ce contexte, le FIP a participé à l’atelier de SDG Watch sur les ODD destiné aux partenaires nationaux le 20 mars à Bruxelles.

La réunion s’est déroulée en 3 sessions différentes pour relever les défis suivants :                                            – Créer des réseaux destinés aux ODD                                                                                                               – Mener des campagnes en faveur des ODD à l’échelle nationale                                                          – Mobiliser les citoyens

Deirdre de Burca a représenté le FIP en sa qualité de co-animateur d’une session sur la « Création de réseaux d’OSC en lien avec les ODD », aux côtés de Carlos Garcia Paret de Futuro en Común (Espagne). La session visait à utiliser la matière des discussions de groupe afin d’élaborer un manuel sur la manière de créer une alliance intersectorielle d’OSC.

Deirdre a notamment présenté quelques leçons tirées de l’alliance européenne intersectorielle d’OSC SDG Watch Europe. En premier lieu, elle a souligné les valeurs et les principes des alliances. La création d’une charte des membres que doivent signer les OSC membres peut être l’une des actions concrètes. En deuxième lieu, il est nécessaire d’établir une stratégie commune, de parler d’une seule voix, d’obtenir la reconnaissance des institutions cibles en tant qu’interlocuteur important et de faire mieux connaître le travail de l’autre. Toutefois, le financement, l’élan et l’absence de consultation, de coordination et de secrétariat permanent peuvent être des défis difficiles à relever.

Puis, Carlos Garcia Paret a présenté Futuro en Común en Espagne (Veuillez trouver ICI sa présentation). Futuro en Común est une coalition intersectorielle espagnole, qui compte 40 organisations et plateformes de secteurs divers. L’organisation participe au dialogue politique. Cela a été difficile au début, mais à présent, sa position est claire. Ses accomplissements sont les suivants :                                         a. Le sens commun de ce qu’est un « agenda de transformation                                                                              b. La rédaction de positionnements politiques                                                                                                              c. Le dialogue avec le gouvernement / dans un contexte politique national                                                              d. La sensibilisation et l’autonomisation des OSC et des citoyens                                                                            e. L’élargissement du réseau et le dialogue avec les autres réseaux                                                                           f. L’identification des ODD                                                                                                                                                 g. L’articulation à l’échelle européenne

Pour finir, Elaine Nevin (ECO UNESCO Irlande) a présenté Coalition 2030 en Irlande (présentation). Coalition 2030 représente plus de 100 organisations, qui sensibilisent les citoyens aux quatre coins du pays à la concrétisation de l’Agenda 2030, et qui aident les gouvernements à sa mise en œuvre. L’une des demandes claires en matière de mobilisation de Coalition 2030 est le Plan d’action national, un Forum inclusif sur le suivi des ODD, et l’augmentation du financement pour développer la mise en œuvre des ODD.

Le résumé des enjeux/thèmes issus des discussions de groupe met en lumière les défis, la plupart s’appuyant sur le bénévolat et le temps offert par les membres ainsi que l’établissement de liens entre les différentes OSC et le manque de structure officielle et de financement. Les avantages divers qui ont été soulevés portaient sur l’apprentissage mutuel ; le fait de relever les défis ensemble ; la mise en commun des connaissances ; le partage des informations et le fait d’être un porte-parole indépendant.

Enfin, de toute évidence, le succès des coalitions dépend donc également des contextes nationaux (ex. rôle de soutien ou difficile des ONG).

Deirdre(FIP) et Pedro (ONGD, la plateforme portugaise, membre du FIP) collaboreront pour élaborer un manuel sur la création d’une alliance intersectorielle d’OSC au cours des prochains mois.