Back to Frontpage [ Visit the old site ] contact@ifp-fip.org
Nouvelles |

L’Homme et la Terre : la relation invisible du développement

Les restes d'un cèdre, à 50 mètres de la rivière Curaray, Equateur. Source: Agencia Tegantai, rétrouvée dans The Guardian

Le 2 août l’humanité aura dépassé la capacité de la terre à renouveler ses ressources. Engagé dans la mise en œuvre et le suivi de l’Agenda 2030, le FIP saisit cette opportunité pour rappeler l’importance et la nécessité des réflexions menées encore aujourd’hui autour du développement durable et de la sauvegarde de la planète.

L’indice planète vivante, mis en place par WWF pour mesurer la diversité biologique mondiale, révèle que « les populations mondiales de poissons, d’oiseaux, de mammifères, d’amphibiens et de reptiles ont régressé de 58 % entre 1970 et 2012»[1].

En outre, les conséquences du changement climatique mettent à l’épreuve les pays riches et compliquent l’avenir des pays pauvres. Il ne faut pas oublier la relation qu’il y a entre développement durable et pauvreté : « Les désastres naturels poussent les gens à la pauvreté et les empêchent de s’en sortir»[2].

Aujourd’hui, l’ONG The Global Footprint Network met en évidence l’épuisement de la terre liée à une surexploitation de nos ressources naturelles. Pour faire partie du changement, il suffit de le vouloir. S’informer davantage est un bon début :

- La rôle du FIP autour de l’Agenda 2030 – lien

- 17 objectifs pour changer le monde – lien

- La relation entre changement climatique et pauvreté – lien (en anglais)

- Sur l’indice planète vivante – Lien

- Actualité : Abatage illégal au Parc National Yasuni en Equateur – lien (en anglais)

A vous de jouer maintenant !


[1] WWF. (2016). Planète Vivante 2016. WWF.

 [2] Group, W. B. (2016). Shock Waves: Managing the Impacts of Climate Change on Poverty . Washington : World Bank Group.