Back to Frontpage [ Visit the old site ] contact@ifp-fip.org

Diplomatie Non Gouvernementale

PFN membres du FIP ont collaboré dans la conduite d’Exercices de DNG touchant à des thèmes d’intérêt global:

  • La réduction des inégalités
  • L’eau et l’assainissement
  • La régulation des marchés agricoles
  • La résolution de conflits
  • Le changement climatique
  • Le financement du développement
  • L’environnement favorable.

A travers ces Exercices, les PFN ont bâti des positions communes à porter sur la scène internationale, comme à l’occasion du Sommet de Copenhague en 2009 et du G20 de novembre 2011 à Cannes.

Accès à l’eau et assainissement

PFN responsable:  Congad, Senegal

Documents à telecharger:

L’accès à l’eau et à l’assainissement est une condition nécessaire pour asseoir les bases d’un développement socio-économique durable fondé sur l’agriculture, qui compte dans le monde 70% des actifs, et d’un développement humain durable prenant en compte les déterminants sociaux de la santé parmi lesquels figure l’accès à l’assainissement.

Dans un contexte marqué, d’une part, par la raréfaction des ressources publiques allouées aux secteurs de l’eau et de l’assainissement et, d’autre part, par une dynamique d’affermage et de privatisation, un nombre croissant de personne est exclu de l’accès à ces facteurs de santé et de développement socio-économique. Au Sénégal, pour ne prendre que cet exemple, 10% des citadins et 36% des résidents de l’espace rural n’ont pas accès à l’eau potable. Relativement à l’assainissement, les taux d’accès ne sont guère plus avantageux. En dépit d’une augmentation du taux d’accès, qui est passé de 39% à 57% de 2002 à 2004, les exclus du système d’assainissement répondant aux normes des OMD représentent 83% dans l’espace rural et 41% en zone urbaine. Il apparaît ainsi qu’une mobilisation de la société civile est nécessaire pour plus de synergie, pour un

+

Changement climatique

PFN responsable: Piango

Documents à télécharger:

La crise climatique est véritablement sur nous. Les concentrations actuelles de gaz à effet de serre (380 ppm d’équivalent dioxyde de carbone) pourraient très prochainement dépasser le seuil de danger de 450 ppm, ce qui signifierait une hausse de la température de 2°C. Une hausse de température supérieure à 5°C correspondrait au changement de température relevé depuis la dernière période glaciaire. Dépasser ce seuil pourrait avoir des effets irréversibles sur les écosystèmes, les ressources en eau et en nourriture, le littoral et la santé.

Les pays en développement et en particulier les pays les moins avancés (PMA) sont les plus vulnérables face aux changements climatiques. Ils subissent déjà des chocs climatiques – sécheresses, inondations et tempêtes – même si ces derniers ne peuvent être attribués avec certitude aux changements climatiques. Ces chocs climatiques viennent exacerber les fragilités économiques, sociales, politiques et environnementales existantes.

Par exemple, le changement climatique est une question « de vie ou

+

Résolution et prévention des conflits

PFN responsable: CNONGD

Les conflits qui ont ravagé et continuent à ravager le monde en général et le continent africain en particulier depuis les années des indépendances sont, de l’avis de plusieurs analystes, un des freins au décollage économique et à la croissance des continents. Aujourd’hui encore la construction de la paix en Afrique et ailleurs demeure un défi majeur auquel aucun leader des pays du monde (surtout du continent africain) ne pourrait se dérober. Ceci au regard de la carte des zones où les conflits violents sont encore en cours.

La carte des conflits éditée par la revue RAMSES en 2001 décrit la situation actuelle des principales guerres et tensions dans le monde, présente les zones de conflit intra-étatique, l’intervention d’armées étrangères, le soulèvement et terrorisme séparatiste et les tentatives de règlement. Cependant, comme le pense J.Lévy, une description et une énumération sont insuffisantes : il faut dépasser une simple étude des rivalités territoriales, une conflictologie et théoriser le concept de guerre et analyser les rapports de forces.

Cette carte témoigne d’une vision spécifique du monde : un système conflictuel peuplé de foyers guerriers, de zones de tension, et de soulèvement terroriste. Les conflits, répartis de manière diffuse, sont pour la plupart intra-étatiques, témoignant

+

Environnement Favorable pour les ONG

PFN Responsable: VANI

Environnement Favorable pour les ONG

Les organisations non gouvernementales dans la plupart des pays sont confrontés à la restriction dans son espace de travail. La nature et la portée d’un tel environnement dépend aussi du stade de développement socio-économique du pays et le niveau de démocratisation de la société. Ces restrictions ont la forme de la formulation de nouveaux régimes de réglementation ou l’exécution arbitraire de la législation en vigueur au niveau local. La réduction des ressources financières à la disposition du secteur est une autre forme de restrictions. De nombreux rapports de recherche ont mis en évidence ces faits. Ces restrictions ont également réduit l’espace pour les innovations par lesquelles le secteur est connue. Ces défis éxistent dans chaque pays membres du FIP. La recherche touche menée par le Forum Ouvert après plus de 70 consultations nationales et régionales ont également souligné qu’il s’agissait d’un domaine d’intervention important.

Cette question a été soulevée lors de plusieurs réunions de la FIP, qui ont motivé la création de l’Exercice de Diplomatie Non Gouvernementale. Plusieurs réseaux et institutions sont impliqués dans le développement de matériaux et de stratégies pour les interventions dans les différents pays, alors il est nécessaire de lier ces

+

Lutte contre les inégalités sociales et l'exclusion

PFN responsible: ACCIÓN

Au niveau mondial, on s’attend à ce que la pauvreté atteigne 53 millions de personnes, alors que les estimations suggèrent que la crise alimentaire a déjà augmenté de 44 millions le nombre de personnes qui souffrent de dénutrition.

D’après le rapport 2009 de Social Watch, il est probable que les effets de la crise mènent à une augmentation de l’inégalité. La brèche entre foyers riches et pauvres, qui se creusait depuis les années 1990, se fera plus grande encore.

Selon un échantillon de pays étudiés dans un rapport de l’OIT de 2008, l’écart de revenus entre les 10% de salaires les plus hauts, et les 10% de salaires les plus bas avait augmenté de 70%.

Ouvrir le débat de l’inégalité signifie ajouter une composante politique au débat sur la pauvreté, et l’élargir pour inclure des thèmes tels que la justice fiscale, le financement innovant du développement, la crise financière et les Objectifs du Millénaire, entre autres. Une étude des Nations unies (2006) démontre que 2% de la population adulte la plus riche du monde possède plus de la moitié des richesses globales des foyers. À l’inverse, la moitié la plus pauvre de la population adulte mondiale détient seulement 1% des

+

Financement du Développement

PFN Responsable: InterActio

Un groupe de pays, qui réunit aujourd’hui l’Algérie, l’Allemagne, le Brésil, le Chili, l’Espagne, la France et l’Afrique du Sud, a travaillé depuis 2004 sur des propositions de mécanismes innovants de financement du développement, en particulier des mécanismes de taxation internationale. Ces Etats avaient obtenu un premier soutien de principe de la communauté internationale au lancement de tels mécanismes, par la signature par plus de 100 Etats de la « Déclaration de New-York contre la faim et la pauvreté », en septembre 2004.

Dans une nouvelle déclaration, la « Déclaration sur les sources innovantes de financement du développement », publiée en septembre 2005, 79 Etats ont manifesté leur appui au lancement d’un premier mécanisme pilote sous la forme d’une « contribution de solidarité » sur les billets d’avion.

Le Brésil, le Chili, la France, la Norvège et le Royaume-Uni ont ainsi créé, en 2006, suite aux Conférences de Paris (en février) et de Brasilia (en juillet), une facilité internationale d’accès aux médicaments, appelée UNITAID. Aujourd’hui, plus de 30 pays se sont engagés à mettre en œuvre une contribution de solidarité sur les billets d’avion (la France a instauré la taxe sur les billets d’avion le 1er juillet 2006), pour financer l’achat de médicaments contre le sida,

+

Régulation des marchés agricoles

PFN responsable: Coordination SUD

Réguler les marchés agricoles pour lutter contre la faim, le rôle des ONG

La libéralisation affame-t-elle le monde ?

La FAO indique que plus d’un milliard de per-sonnes souffrent de la faim en 2009 . Les trois-quarts d’entre eux vivent plus ou moins directement de la terre. Les paysans du Sud ne parviennent donc plus à tirer de l’activité agricole des revenus pour se nourrir. La faiblesse et la volatilité des prix agricoles sont les cau-ses principales de cette situation. Le mouvement de dérégulation globale du commerce agricole entrepris depuis deux décennies participe activement à cette situation. Il a conduit à l’émergence d’un système commercial international biaisé, défavorable aux agriculteurs familiaux des pays du Sud. A partir des années 1980, les pays du Sud ont connu un mouvement d’ouverture de leurs marchés agricoles aux importations.

Les plans d’ajustement structurel puis les adhésions à l’OMC et les traités de libre-échange bilatéraux ont réduit les marges de manœuvre politiques des pays en développement. Aujourd’hui, les paysans du Sud sont incapables de concurrencer les importations subventionnées des pays du Nord et sont contraints d’abandonner l’activité agricole . Mais ces importations à bas prix pénalisent aussi les consommateurs urbains. Ces derniers sont dépendants d’importations qui

+