Back to Frontpage [ Visit the old site ] contact@ifp-fip.org

Nos activités

Le FIP cherche à créer les conditions pour une plus grande participation des ONG dans le débat public international afin qu’elles puissent influencer les négociations dans les domaines du développement, des droits fondamentaux et de la solidarité internationale. Il développe la diplomatie non gouvernementale dans le but de suivre les négociations intergouvernementales aux niveaux national, régional et global, et d’assurer la participation de la société civile dans les processus décisionnels et les mécanismes de gouvernance mondiale.

Les membres fondateurs du FIP (les plateformes nationales du Chili, du Brésil, de la France, de l’Inde et du Sénégal) et la Première Assemblée Générale du FIP en 2011 ont fourni les trois piliers stratégiques pour le Forum : le développement des capacités des Organisations de la société civile (OSC) ; le plaidoyer sur l’agenda international ; et la promotion d’un environnement favorable pour les OSC.

Son fonctionnement est régi par des principes communs : la gouvernance démocratique, la transparence et le partage d’information, et la participation égale de ses membres.

Plaidoyer international

Exercices de Diplomatie non gouvernementale

Le FIP a lancé en 2011 les Exercices de diplomatie non gouvernementale (EDNG), qui consistent en groupes de travail inter-régionaux consacrés à des thèmes spécifiques, couvrant sept sujets clés, avec des résultats tangibles. Suite à ce processus de trois ans, un document de systématisation a été élaboré pour capitaliser les principales activités et décrire les réalisations clés de chaque EDNG. Ce document « d’apprentissage » montre notamment que la diffusion d’information et d’outils de soutien à un plaidoyer fondé sur des preuves concrètes génère une véritable solidarité entre les OSC, et favorise l’émergence de synergies internationales contribuant à un plaidoyer plus efficace et impactant.

Les résultats des 7 EDNG ont été présentés et promus par les membres du FIP qui ont assisté à des réunions internationales au nom du réseau. Les sept thèmes sont : le financement du développement ; la prévention et résolution des conflits ; accès à l’eau et à l’assainissement ; la lutte contre les inégalités et l’exclusion ; la régulation des marchés Agricoles ; le changement climatique ; l’environnement favorable pour les OSC.

Le travail de plaidoyer sur l’agenda post-2015

Avec Beyond 2015, le FIP a façonné la principale campagne de sensibilisation de la société civile sur l’agenda post-2015 aux côtés de CAN International et Participate. Le FIP est responsable de la coordination de cinq coordinateurs régionaux de plaidoyer afin de faciliter l’articulation et la cohérence du dialogue mondial et de la stratégie entre les niveaux mondial, régional et national. Quatre des organisations régionales en charge de la coordination sont des coalitions régionales membres associés du FIP. Plus de 20 plateformes nationales membres du FIP participent activement à la stratégie coordonnée de plaidoyer sur l’agenda post-2015 sur les 5 continents. Elles contribuent à l’élaboration de documents de plaidoyer international en apportant des perspectives nationales dans les discussions ; elles coordonnent le dialogue national entre les OSC et leurs gouvernements sur la promotion d’un agenda qui mette les questions d’équité et de durabilité au cœur de sa mission. Les membres du FIP permettent également aux ONG de base d’être connectées à la campagne mondiale en partageant leurs messages et en leur fournissant des informations essentielles sur le processus.

Développement des capacités

Le FIP a contribué de manière significative à l’émergence et au renforcement de structures régionales, la dernière étant l’Alliance de Développement Asiatique (ADA). Les coalitions d’Afrique de l’Ouest (REPAOC), d’Afrique Centrale (REPONGAC), de l’Amérique Latine (Mesa de Articulación) et du Pacifique (PIANGO) ont également renforcé leurs activités de plaidoyer et leur capacité organisationnelle avec le soutien du FIP.

Au niveau national, plusieurs membres du FIP ont été impliqués dans les Exercices de diplomatie non gouvernementale, ce qui leur a donné des opportunités de travailler en collaboration avec leurs pairs d’autres pays et d’améliorer leurs capacités de plaidoyer ainsi que leurs compétences pour le travail interculturel. Cet ensemble de compétences a été renforcé par leur participation à des événements régionaux et internationaux.

Activités générales :

• Construction de positions communes de plaidoyers aux niveaux national, régional et global, sur des sujets d’intérêt général

• Participation aux dialogues multipartites et aux mécanismes de gouvernance régionale et mondiale ;

• Renforcement de capacités des plateformes nationales et des coalitions régionales d’ONG à travers l’échange de meilleures pratiques et l’appui institutionnel ;

• Partage d’outils et de services au bénéfice des membres ;

Des initiatives importantes :

Assemblées Générales du FIP

47 plateformes d’ONG et six coalitions régionales se sont réunies à Dakar du 2 au 5 février 2011 à la première Assemblée Générale du FIP. Cette réunion fut une étape importante dans la structuration du FIP comme espace d’échange et d’articulation politique entre les associations d’ONG. Lors des trois jours de discussions, ont été votés et approuvés à l’unanimité la charte et les statuts du FIP.

Quatre ans plus tard, la deuxième Assemblée Générale du FIP a eu lieu à Tunis le 23 mars 2015, en marge du Forum Social Mondial. A cette occasion, après huit mois de planification stratégique par le biais de consultations avec des membres et des partenaires, le Conseil du FIP a présenté trois priorités stratégiques qui ont été approuvées par l’AG : le développement des capacités et l’apprentissage, le plaidoyer international et l’environnement favorable.

Avec l’adoption du nouvel agenda de développement post-2015 cette année, l’AG 2015 a été considérée par les membres comme le forum approprié et opportun pour décider des nouvelles orientations stratégiques. Les membres ont renouvelé leur engagement et leur soutien au FIP. Cette AG a également renouvelé le Conseil de l’organisation, dont le mandat est de rendre opérationnelle la prochaine stratégie 2016-2020.

Organisation de débats et de rencontres au Forum Social Mondial

Historiquement le FIP est étroitement lié au Forum Social Mondial. Le FIP et ses membres organisent des événements et des débats autour de chaque forum sur des sujets d’intérêt pour les réseaux nationaux et régionaux, en collaboration avec des organisations travaillant sur des sujets similaires.

En alliance avec Abong et le Collectif Brésilien vers le Forum Social Mondial 2015 à Tunis, le FIP a co-organisé le débat sur la « Société Civile Mondiale et l’agenda de développement post-2015 ». Le FIP a également co-organisé avec AGNA / CIVICUS et AMCP l’événement « Délivrer un monde plus juste et plus durable après 2015 : la redevabilité de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable », sur la redevabilité pour l’agenda post-2015 et le rôle des plateformes nationales et de la société civile dans un sens large.

Le FIP était également présent au FSM à Tunis en 2013, où il a organisé des ateliers sur la création d’une plateforme d’ONG et sur l’environnement favorable pour les OSC. Le FIP a organisé huit ateliers ouverts sur l’accès à l’eau et à l’assainissement, la prévention et résolution des conflits, le financement du développement, la régulation des marchés agricoles, le changement climatique, la lutte contre les inégalités et l’exclusion sociale, le débat sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et une réunion avec les plateformes lusophones.

Participation et plaidoyer dans des événements internationaux

Chaque année, le FIP participe à plusieurs événements internationaux, soit des événements institutionnels ou ceux organisés par la société civile. Les membres participent régulièrement à des forums organisés de la société civile en marge des sommets officiels, comme le Sommet des Peuples en marge du Sommet Rio + 20 et le Forum de la Société Civile Amérique Latine et Caraïbes-Union Européenne tous les deux ans.

Le FIP était présent lors des Assemblées Générales des Nations Unies (AGNU) en 2013 et 2014. En 2013, le FIP a publié un document majeur de capitalisation de ses exercices de diplomatie non gouvernementale : Porter la Voix des ONG à l’échelle mondiale : la diplomatie non gouvernementale. Le réseau a également élargi son plaidoyer sur l’agenda de développement post-2015, notamment en co-organisant aux côtés de CIVICUS, de Beyond 2015 et d’AMCP un événement spécial sur les demandes de la société civile sur l’agenda de développement post-2015 à l’Assemblée Générale des Nations Unies. Cet événement a permis au FIP de distribuer son document de positionnement : L’Appel de la société civile pour un avenir juste et durable.

Lors de l’AGNU de 2014, le FIP a co-organisé un événement spécial pour réunir des représentants des OSC des cinq régions ainsi que des représentants permanents de l’ONU afin d’appeler à un niveau d’ambition plus élevé dans le processus de l’agenda post-2015. Suite à cette AGNU, le FIP et Beyond 2015 ont mis en place une cartographie politique des positions des gouvernements croisées avec leurs valeurs afin de faciliter l’accès à l’information pour les membres et les partenaires du FIP aux niveaux mondial, régional et national et de faciliter leur plaidoyer ciblé sur les questions post-2015.

Le FIP est l’un des rares réseaux d’ONG à avoir un siège régulier au Mécanisme de la société civile de la Commission sur la sécurité alimentaire de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Chaque année, un document de position politique est développé, traduit en 3 langues et partagé avec les parties prenantes avant les réunions organisées chaque année en Octobre à Rome.

En outre, le FIP a participé au Sommet du G20 à Cannes en Novembre 2011, où le groupe de facilitation du FIP a produit un document de plaidoyer qui remettait en question le G20 et a exigé des réponses précises à la crise. La contribution du FIP a été remise à Nicolas Sarkozy, Président de la France à l’époque. Le FIP a appelé le G20 à montrer une plus grande transparence dans ses actions et décisions politiques, et de prendre en compte les propositions de la société civile, à travers la mise en œuvre de mécanismes permanents de consultation.

Le FIP facilite également la participation de ses membres à des événements internationaux organisés par la société civile, tels que le Forum de la Société Civile du Partenariat Oriental, la Semaine Internationale de la Société Civile organisée par CIVICUS et le Forum International de la Société Civile à Busan (Corée du Sud) de Novembre 2011, où le FIP a organisé en collaboration avec d’autres OSC l’atelier « Vers Une Plus Grande Transparence et la Redevabilité des OSC : l’Application des Principes d’Istanbul ».

Tous ces événements ont donné au FIP et à ses membres la possibilité de promouvoir les positions des plateformes nationales d’ONG, de créer des partenariats afin de développer des actions de plaidoyer communes, mais aussi de rencontrer d’autres plateformes d’ONG et de promouvoir le FIP au sein de la société civile mondiale.